Vous êtes dans la nature

L'aventure est à portée de main

verdier-3450646_1920

Faune

Apprenez à les reconnaître, vautour fauve, vautour moine, vautour percnoptère, et le dernier arrivé, le gypaète barbu.  Au delà de leur rôle essentiel pour la biodiversité, le vol de ces grands rapaces donne gratuitement une leçon passionnante d’aéronautique !  Tout aussi sauvage, bien que plus discrets, les lézards, les chauves-souris, les papillons (parfois parmi les plus rares) sont, ici, vos voisins bienveillants. Quand de la fenêtre de votre chambre vous remarquerez le chevreuil qui vous guette impassible… 

Flore

C’est Chantal qui nous les a fait découvrir par un bel après midi de printemps, les orchidées ont trouvé leur terre d’adoption. On a identifié en Aveyron quelque 60 espèces d’orchidées sur la centaine répertoriées en France.
La cardabelle est , elle aussi, emblématique du Larzac, où les paysans l’appellent « le soleil des herbes ». Autre émerveillement au printemps, la stipe plumeuse, ces cheveux d’ange qui donnent au Causses cette allure vaporeuse si caractéristique.
C’est comme si vous plongiez dans une encyclopédie botanique à ciel ouvert 

Territoire

L’eau, le vent, le soleil ont façonné le paysage ; la main de l’homme aussi. Les villages perchés, comme Cantobre ou Saint Véran à un jet de pierre des Chambres de la Dourbie ou les village troglodytes à l’instar de Peyre sont autant de pépites de notre région. A ne pas manquer non plus, le chaos rocheux ruiniforme de Montpellier le Vieux, rebaptisé « La Cité des Pierres ». Tout comme les grands sites de Bramabiau, des grottes de Dargilan ou encore l’Aven Armand.
Ou alors, vous pousserez jusqu’au Cirque de Navacelles ou escaladerez le majestueux Mont Aigoual.

Laissez vous guider ...

Copie de PHOTOS MAI à SEPTEMBRE 2012 087
  • Sur place
  • Tout près
  • Coup de coeur

Tout ici vous fait vivre au plus près de la nature.  Notre jardin offre déjà un bel échantillon de fleurs et de plantes présentes dans le sud-Aveyron.  Les orchidées, bien sûr, mais aussi les campanules, les asters,...

A découvrir avec les yeux, mais aussi avec le nez, ... le thym, le romarin et le genévrier qui agrémentent autant vos siestes que votre assiette. Et puis, tout autour de vous, majestueux, les buis et les chênes dessinent le paysage. Les chênes qui, l'hiver venu, vous livreront peut être leur secret, celui du diamant noir, la truffe. 

C'est l'éternel débat... Promenade ou rando?  Quoi qu'il en soit, la découverte pédestre de la région n'a plus de secret pour Fabienne qui saura vous conseiller. Tout près de chez nous, il y a par exemple le chemin de la mine, qui vous emmènera vers le joli village suspendu de Cantobre. Ou le sentier botanique sur les hauteurs de La Roque Sainte Marguerite qui vous fera même entrapercevoir le Viaduc de Millau dans le lointain.

Pas besoin de le dire aux pêcheurs, la Dourbie est une rivière réputée pour ses truites sauvages, paradis de la pêche à la mouche. Nous nous ferons un plaisir de vous renseigner sur les bons coins, sur les guides de pêche qui connaissent la vallée comme leur poche. Et si Clément est de passage, il vous accompagnera sûrement là où la truite se cache. Comme lui, nous apprécions beaucoup les pêcheurs qui remettent leur poisson à l'eau! http://aappmanantstjeansauclieres.e-monsite.com/#page1

Mais, sur 2 roues, la région des causses (et peut être surtout de ses vallées!) offre un choix appréciable d'itinéraires sur lesquels il y a peu de circulation. L'escalade des pentes raides qui vous permettent d'accéder au sommet des causses peut être un sympathique défi à vous lancer! 

La vallée de la Dourbie a le grand mérite d'être au coeur d'un immense territoire qui est désormais inscrit sur la liste du  Patrimoine Mondial de l'UNESCO. Une reconnaissance qui reconnaît l'espace Causses et Cévennes pour son paysage culturel de l'agropastoralisme méditerranéen. Causses et Cévennes au Patrimoine de l'UNESCO. La manière la plus concrète de comprendre l'agropoastoralisme est de visiter l'une des nombreuses fermes qui ouvrent leurs étables aux visiteurs, comme celle de Martine et Alain Fabrègues http://www.fermedufrayssinet.fr/

...un peu plus loin... 

Il y a bien sûr la rencontre avec les vautours, omniprésents dans notre ciel, mais qui se laissent aussi approcher, comme nous vous l'expliquerons dans notre "Coup de Coeur". 

Mais sans doute avez vous entendu parler des chevaux sauvages Przewalski . Vous aurez peut-être la chance d'en apercevoir du côté du Villaret entre Meyrueis et Florac. 

C'est une belle histoire... La réintroduction du vautour dans notre région remonte aux années '70.  Et depuis lors, ce grand rapace a pris ou repris  toute sa place dans l'écosystème. En visitant la Maison des Vautours entre le Rozier et Meyrueis vous apprendra tout ce qu'il faut savoir sur les différentes espèces successivement réintroduites, sur leur reproduction, leur rôle de "nettoyeur" de la nature, mais aussi sur l'élégance de leur vol. 

Vous n'en apprécierez que mieux de les observer, parfois depuis votre chambre ou votre terrasse, ou alors en balade, en particulier si vous choisissez de faire le circuit dit du vase de Chine et du vase de Sèvres au cours duquel vous côtoierez en permanence les vautours.

Les Chambres de la Dourbie